Connect with us

Portraits

Portrait croisé de Nicolas Lang et Sid Hemett : deux colistiers unis pour un projet commun

Nicolas Lang travaille depuis des années dans la gestion de fortune tandis que Sid Hemett est un challenger reconnu dans le monde de la finance. 

Publié

on

Portrait croisé de Nicolas Lang et Sid Hemett ; deux colistiers unis pour un projet commun

Photo de Nicolas Lang et Sid HemettPhoto de Nicolas Lang et Sid HemettPhoto de Nicolas Lang et Sid HemettL’un est né à Paris en août 1968, l’autre en juin 1992 à Nouadhibou en Mauritanie. Vous l’aurez compris, nous avons à faire à deux générations différentes, deux destins nullement faits pour se croiser et pourtant, une rencontre fortuite et la poursuite d’un idéal commun révèlent toujours quelques similitudes. 

Nos protagonistes sont tous deux diplômés de la faculté de droit de l’université de Genève, ils partagent la même passion pour l’écriture et la finance. 

Enfin, ils poursuivent ensemble et avec dynamisme la réalisation d’un projet porté par leurs convictions politiques. 

Qui sont-ils ?

Nicolas Lang est issu d’une ancienne famille franco-suisse. Ses deux parents et ses quatre grands-parents sont nés en Suisse. Pourtant, il est né à Paris, son père travaillant à l’époque en France pour le groupe Lancôme. Nicolas Lang a exercé des fonctions pour un grand groupe bancaire français durant 18 ans à Genève, à Tel-Aviv puis à São polo où il a pris les rênes de l’entité locale du groupe. Aujourd’hui, il occupe un poste à responsabilité au sein d’une banque privée à Genève. 

Sid Hemett est un véritable éclectique. De Nouadhibou à Dakar en passant par Genève, il n’omet jamais de souligner que la France fait partie intégrante de son ADN. 

Il est diplômé en droit bancaire et économique de l’université de Genève, de l’université Panthéon-Assas Paris II et de la prestigieuse université de McGill au Canada. C’est un amoureux des techniques financières aussi bien dans le domaine de l’accroissement d’actifs que des investissements alternatifs. 

Après avoir été collaborateur auprès du Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération suisse, il évolue aujourd’hui dans le domaine financier et commercial au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce à Genève. 

En tant que français, qu’est ce qui caractérise la Suisse selon eux ?

Pour Nicolas Lang, la Suisse est un pays merveilleux pour y élever des enfants et pour y vivre. C’est un pays beaucoup plus ouvert que véhiculent certains clichés avec une tradition qui privilégie la négociation à l’affrontement.

Toutefois, ce banquier aguerri se trouve quelques fois un peu à l’étroit dans ce petit pays, ses nombreux voyages professionnels et privés, lui offrent une ouverture sur le monde, ses différentes cultures et « surtout » sa gastronomie variée.

Sid Hemett nous répond sans hésitation : « savoir faire preuve de consensus ». Pour lui, l’intelligence collective est une mécanique typiquement helvétique nécessaire à toute croissance organique tant dans le domaine personnel que professionnel. 

En effet, il précise que le quotient intellectuel d’un groupe est indubitablement supérieur au quotient intellectuel du membre le plus intelligent du groupe pour autant que les membres qui le composent soient différents et proviennent également d’horizons multiples. C’est selon sa vision, la force de la Suisse. 

L’Engagement politique

Nicolas Lang a toujours eu une conscience politique et un véritable intérêt pour la chose publique, il ne s’était jamais formellement engagé auprès d’un parti et ce jusqu’à l’émergence du candidat Emmanuel Macron. Se caractérisant comme un vrai extrémiste du centre, c’est tout naturellement qu’il s’engage au sein de la République en Marche lors de l’élection présidentielle de 2017. Membre du Conseil National depuis sa création, il s’est plus particulièrement engagé avec Fabien Gouttefarde (député de l’Eure) sur les questions de défense.

Exerçant depuis 2020 ses prérogatives auprès du Conseil Territorial en Suisse, Sid Hemett nous explique que son engagement en politique est le résultat d’une longue réflexion qui est née depuis le 14 mai 2017 date de la prise de fonction du Président de la République. 

Une action à entreprendre en tant que conseiller des Français de l’étranger ?

Nicolas Lang : « Je donnerai une réponse simple : être, faire et représenter nos compatriotes. Au-delà de la fonction et de la fierté que certains peuvent tirer d’un mandat comme celui-là, c’est d’être aux services de nos compatriotes qui compte. Il faut que les conseillers des Français de l’étranger basés en Suisse soient plus actifs et plus productifs ». 

Sid Hemett : « C’est également mon premier engagement en politique. En tant que colistier, mon objectif premier est de faire gagner la liste car je crois aux femmes et aux hommes qui la composent et je suis certain qu’ensemble nous pourrons œuvrer à servir nos compatriotes à travers l’accomplissement des actions de chacun d’entre nous ». 

29 ans, Commerciale dans le domaine de l'hôtellerie et Entrepreneuse, Genève. Après avoir été Key Account Manager pour le groupe Accor, elle a créé Learn and Watch, un site pour apprendre l’anglais avec les séries. Elle s’engage en politique avec deux objectifs : soutenir le secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration ainsi que promouvoir l’inclusion sociale, en particulier pour les personnes victimes d’homophobie.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire