Connect with us

Vie pratique

La Regio Basiliensis, modèle pionnier de coopération suisse

Durant deux mois, le Journal des Français à l’étranger vous propose un grand dossier sur les échanges frontaliers. Pour cette semaine consacrée à la Suisse, présentation de l’association Regio Basiliensis, modèle pionnier de coopération suisse.

Publié

on

Bale

Le Rhin supérieur, c’est plus de 100.000 travailleurs frontaliers et des centaines de familles binationales. Cet espace trinational franco-germano-suisse englobe quatre territoires : l’Alsace, le nord-ouest de la Suisse, le Pays de Bade et l’extrême sud du Palatinat. Le besoin de coordination et de coopération entre ces territoires, et plus particulièrement entre la France et la Suisse, est très fort.

L’association Regio Basiliensis a été créée en 1963 pour assurer une coopération frontalière entre le Rhin supérieur et le nord-ouest de la Suisse. Celle-ci est mise en œuvre grâce à la participation de différents partenaires tels que l’État (confédération et cantons), les entreprises, les universités et la société civile. L’association dispose d’un budget annuel de 1 million de francs suisses (environ 960.562 euros).

La structure de cette association – d’une part de droit privé et d’autre part d’un service détaché commun des cantons de la Suisse Nord-Ouest – permet d’agir au titre de la coopération institutionnelle, mais aussi de la société civile et économique.

Son champ d’action est en premier lieu la région du Rhin supérieur avec ses 6,2 millions d’habitants, et l’agglomération des Trois Pays[1] qui compte environ 900.000 millions d’habitants. L’association est aujourd’hui la partenaire suisse de la coopération du Rhin supérieur ainsi que le centre de compétences pour promouvoir la coopération transfrontalière.

IKRB, un service de coordination intercantonal

Le service de coordination intercantonal auprès de la Regio Basiliensis (IKRB) a pour mission de coordonner la coopération frontalière entre la région du Rhin supérieur et les cantons de la Suisse du Nord-Ouest[2]. Ces cantons sont réunis en Conférence des Gouvernements de la Suisse du Nord-Ouest (CGNO), et ont donné mandat à la Regio Basiliensis afin qu’elle organise au mieux la coopération.

L’activité du IKRB représente une grande partie de l’action de la Regio Basiliensis. Le service assure notamment la participation suisse à plusieurs organes de coopération tels que  la Conférence franco-germano-suisse du Rhin Supérieur (CRS), le programme Interreg Rhin Supérieur, l’INFOBEST PALMRAIN, l’Eurodistrict Trinational de Bâle ETB.

Les sujets prioritaires

L’objectif de la Regio Basiliensis est notamment de rendre attrayante, compétitive, et prospère l’économie transfrontalière. En ce sens, elle a établi une liste de sujets prioritaires basée sur les retours de différents acteurs de la Regio Basiliensis.

Trois grandes catégories se distinguent : assurer et développer l’attractivité du site économique du Rhin supérieur, développer et coordonner le transport et l’habitat et encourager la coopération dans les territoires d’action communs et utiliser leur potentiel.

En 2021, la Regio Basiliensis s’est essentiellement concentrée sur le marché du travail, la numérisation, l’environnement et le climat, ainsi que sur les relations Suisse-UE. En outre, les problématiques mises en exergues par la pandémie de coronavirus ont été au centre de son attention.

[1]Communauté de communes

[2]Les cantons d’Argovie, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, du Jura et de Soleure.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire